Dieu est celui qui a créé tout ce qui existe, l’Univers, la Terre, la vie et les êtres vivants, les hommes et les femmes. Il l’a fait par amour parce qu’il est lui-même, par définition, amour. Il est éternel (il n’a pas de début ni de fin) et tout-puissant. Il est lui-même devenu homme, en Jésus, pour que les hommes et les femmes deviennent lui.  

Tous les hommes connaissent Dieu

L’idée qu’il y a un dieu, créateur, maître du destin, est commune à toutes les civilisations. Ce dieu peut prendre une multiplicité de formes (polythéisme) ou un seul (monothéisme). Le plus souvent, les civilisations antiques, comme l’Égypte, la Grèce et Rome, ont évolué du polythéisme au monothéisme.

Le Dieu des chrétiens, qui est celui des juifs, est unique. Il n’est pas né : il a toujours existé, il existera toujours, avant et après l’Univers, donc avant et après le temps. C’est lui qui a créé l’Univers et le temps. Dans cette création, le chef-d’œuvre est l’homme. L’homme est à l’image de Dieu : il est intelligent, sensible, spirituel, et il connaît l’amour.

Le projet de Dieu est que les hommes lui ressemblent toujours plus. C’est pourquoi il a parlé aux hommes par l’intermédiaire des prophètes et d’autres personnages, des poètes aux historiens. Le recueil de ces paroles et de ces gestes de Dieu est la Bible. Mieux : il est lui-même devenu un homme, le Christ.

Quels sont les noms de Dieu ?

Dieu, theos en grec, deus en latin, est un nom générique. Theos a donné théologie, la science de Dieu et des choses divines.

Le nom propre de Dieu est mystérieux. Dans l’Ancien Testament, il se nomme lui-même YHWH (prononcé « Yahvé ») qui signifie « Je suis » ou « Je suis celui qui est ». C’est-à-dire qu’il est et que tout n’existe que parce que Dieu le fait exister.

Dans l’Évangile, Dieu, qui est devenu un homme, Jésus, dit le Christ (« le choisi », « l’oint »), nous apprend lui-même que Dieu est avant tout amour.

Dieu-amour est le maître de tout. Il est plus puissant que la mort et que le temps. C’est pourquoi Jésus, après avoir été mis à mort, connaît la résurrection. Et il affirme aux disciples (et aux disciples des disciples, les chrétiens) qu’eux aussi connaîtront cette résurrection.

Jésus nous apprend aussi que Dieu est en lui-même un dialogue d’amour entre trois personnes : le Père, le Fils et l’Esprit(« souffle ») qui les relie et nous relie à lui. C’est la Trinité. Les hommes sont appelés à prendre une place dans la Trinité : celle du Fils. Nous sommes donc les fils et filles de Dieu.

Un Dieu commun à plusieurs religions ?

Dieu s’est d’abord révélé aux juifs. Le Dieu de Jésus est celui des juifs et Jésus est né et a grandi au sein de la religion juive. Cependant, la majorité des juifs n’a pas admis que Jésus soit le messie (l’envoyé de Dieu promis par les prophètes) et encore moins qu’il soit Dieu fait homme.

C’est pourquoi les chrétiens et les juifs ont divergé. Les chrétiens croient que Jésus achève l’Ancien Testament et en donne un nouveau, le Nouveau Testament. Les juifs ne le croient pas.

Les musulmans reçoivent eux aussi le Dieu des juifs. Quant à Jésus, ils le tiennent pour un prophète, mais ils refusent qu’il soit le messie et Dieu fait homme. De plus, ils ont de Dieu, sous le nom d’Allah, une vision différente de celle que partagent juifs et chrétiens. C’est pourquoi, malgré une racine commune, on ne peut parler d’un seul Dieu.

Comment voir Dieu ?

Dieu est invisible. Ce qui est visible, c’est l’œuvre de Dieu : sa Création. La terre et le ciel, les êtres vivants, les hommes et les femmes. Cette Création est à l’image de Dieu : elle reflète le génie de son créateur. Ce qui est beau dans le monde est donc divin.

Particulièrement les hommes et les femmes. Tout geste de respect et d’amour envers un homme ou une femme est un geste envers Dieu. Tout geste d’amour reçu d’autrui est reçu de Dieu. Plus nous aimons, plus nous connaissons Dieu.

C’est Jésus qui nous a appris le chemin de l’amour, sa profondeur et sa puissance. Aimer comme Jésus, jusqu’à donner notre vie, c’est devenir comme Jésus, donc comme Dieu. Ce chemin vers Dieu se nomme la sainteté. Avec l’aide de l’Esprit, il est offert à tout homme.

 

Frère Yves COMBEAU, o.p.