Rechercher sur CFRT Productions

Le jour du seigneur

Textes et chants de la messe du 15 août 2017 à La Tour-de-Trême

Lectures et chants

Chant d’entrée

Vierge de lumière, tu es le sourire

d’un Dieu qui nous aime, ô notre Dame!

 

Vierge de lumière toute remplie de grâce,

Dieu vers Toi se penche, il t’a choisie avec amour

 

Vierge de lumière, tu es le sourire

d’un Dieu qui nous aime, ô notre Dame!

 

Vierge de lumière, change nos cœurs de pierre,

Mère de la grâce, force et refuge des pêcheurs !

 

Vierge de lumière, tu es le sourire

d’un Dieu qui nous aime, ô notre Dame!

 

Vierge de lumière, tu es la source vive,

Où nous venons boire l’eau jaillissante de la Vie.

 

Vierge de lumière, tu es le sourire

d’un Dieu qui nous aime, ô notre Dame!

 

Vierge de lumière, mère de tous les peuples,

Mère de l’Eglise, temple de Dieu, réjouis-toi !

 

Vierge de lumière, tu es le sourire

d’un Dieu qui nous aime, ô notre Dame!

Première lecture (Ap 11, 19a; 12, 1-6a.10ab)

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean 

Le Sanctuaire de Dieu, qui est dans le ciel, s’ouvrit,  et l’arche de son Alliance apparut dans le Sanctuaire. Un grand signe apparut dans le ciel: une Femme, ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles. Elle est enceinte et elle crie, dans les douleurs et la torture d’un enfantement. Un autre signe apparut dans le ciel : un grand dragon, rouge feu, avec sept têtes et dix cornes, et sur chacune des sept têtes un diadème. Sa queue, entraînant le tiers des étoiles du ciel, les précipita sur la terre. Le Dragon vint se poster devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer l’enfant dès sa naissance.Or, elle mit au monde un fils, un enfant mâle, celui qui sera le berger de toutes les nations, les conduisant avec un sceptre de fer. L’enfant fut enlevé jusqu’auprès de Dieu et de son Trône, et la Femme s’enfuit au désert, où Dieu lui a préparé une place. Alors j’entendis dans le ciel une voix puissante, qui proclamait : «Voici maintenant le salut, la puissance et le règne de notre Dieu, voici le pouvoir de son Christ! » Parole du Seigneur.

Psaume 44

Heureuse es-tu, Vierge Marie,

dans la gloire de ton Fils

 

Refrain            Assemblée

Heureuse es-tu, Vierge Marie,

dans la gloire de ton Fils

 

Couplet           Solistes

Ecoute, ma fille, regarde et tends l’oreille;

oublie ton peuple et la maison de ton père:

le roi sera séduit par ta beauté.

 

Refrain            Chœur et assemblée

Heureuse es-tu, Vierge Marie,

dans la gloire de ton Fils

 

Couplet           Solistes

Il est ton Seigneur: prosterne-toi devant lui.

Alors, les plus riches du peuple,

chargés de présents, quêteront ton sourire.

 

Refrain            Chœur et assemblée

Heureuse es-tu, Vierge Marie,

dans la gloire de ton Fils

 

Couplet           Solistes

Fille de roi, elle est là, dans sa gloire,

vêtue d’étoffes d’or;

on la conduit, toute parée, vers le roi.

 

Refrain            Chœur et assemblée

Heureuse es-tu, Vierge Marie,

dans la gloire de ton Fils

 

Couplet           Solistes

Des jeunes filles, ses compagnes, lui font cortège;

on les conduit parmi les chants de fête:

elles entrent au palais du roi.

 

Refrain            Chœur et assemblée

Heureuse es-tu, Vierge Marie,

dans la gloire de ton Fils

 

Deuxième lecture (1 Co 15, 20-27a)

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens

Frères, le Christ est ressuscité d’entre les morts, lui, premier ressuscité parmi ceux qui se sont endormis. Car, la mort étant venue par un homme, c’est par un homme aussi que vient la résurrection des morts. En effet, de même que tous les hommes meurent en Adam, de même c’est dans le Christ que tous recevront la vie, mais chacun à son rang : en premier, le Christ; et ensuite, lors du retour du Christ, ceux qui lui appartiennent. Alors, tout sera achevé, quand le Christ remettra le pouvoir royal à Dieu son Père, après avoir anéanti, parmi les êtres célestes, toute Principauté, toute Souveraineté et Puissance. Car c’est lui qui doit régner jusqu’au jour où Dieu aura mis sous ses pieds tous ses ennemis. Et le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort, car il a tout mis sous ses pieds. Parole du Seigneur.

 

Evangile (Luc 1, 35-56)

Evangile selon selon saint Luc

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse,  dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth. Or, quand Elisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Elisabeth fut remplie de l’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : «Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement  des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur.» Marie dit alors : «Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur. Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom! Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa descendance à jamais.» Marie demeura avec Elisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

 

Prière universelle

A la suite de Marie, que notre prière ce matin exprime notre louange et notre action de grâce.

Lecteur 1 (français)    Ambon

Béni sois-tu, Seigneur, pour ton peuple en fête aujourd’hui !

Puisque nous célébrons l’Assomption de Marie,

donne à ton Eglise davantage d’audace pour servir en toute humilité

le dialogue de paix et de réconciliation entre les peuples. Prions.

 

Refrain            Chœur

O Jésus, tu nous connais et tu nous aimes

Refrain            Chœur + assemblée

O Jésus, tu nous connais et tu nous aimes

 

Lecteur 2 (italien)       Ambon

Pet tutte le famiglie della terra che vivano la pienezza dell’amore,

nella prova delle sofferenza et l’incertezza del domani.

Per la preghiera di Maria, fa nascere in ciascuna

la gioia della speranza et la fiducia nella Tua presenza. Preghiamo.

Pour toutes les familles de la terre qui cheminent dans le bonheur d’aimer,

dans l’épreuve de la souffrance et l’incertitude du lendemain.

A la prière de Marie, fais naître en chacune d’elle la joie d’espérer et la confiance en ta présence.  Prions.

Refrain            Chœur + assemblée

O Jésus, tu nous connais et tu nous aimes

 

Lecteur 3 (anglais)     Ambon

Blessed are you, Lord, for all peacemakers.

It is in You that they constantly draw

their energy and confidence.

Support them by the strength of Your Spirit!

Like Mary, they will be witnesses of the light.

Let us pray.

Béni sois-tu Seigneur pour tous les artisans de paix.

C’est en Toi qu’ils puisent sans cesse

leur énergie et leur confiance.

Soutiens-les par la force de Ton Esprit!

Comme Marie, ils seront témoins de la lumière.

Nous te prions.

 

Refrain            Chœur + assemblée

O Jésus, tu nous connais et tu nous aimes

 

Lecteur 4 (portugais)  Ambon

Por cada uma e um de nós!

En fazendo nosso o canto de ação de graças a Maria,

dainos de morar na tua palavra.

Que ela abre os

caminhos de liberdade e audaçia.

Oremos.

Pour chacune et chacun de nous!

En faisant nôtre le chant

d’action de grâces de Marie,

donne-nous de demeurer dans ta Parole.

Qu’elle ouvre des chemins

de liberté et d’audace.

Prions.

 

Refrain            Chœur + assemblée

O Jésus, tu nous connais et tu nous aimes

 

Président        HF, présidence

Seigneur, tu es attentif à toutes nos demandes. Avec Marie, Ta mère, nous nous en remettons

pleinement à ta grâce et à ta fidélité.  Béni sois-tu, Toi qui es Seigneur

pour les siècles des siècles.

Assemblée      Tous Amen.

 

Procession des offrandes et offertoire

Vo j’an beta chu le pachadzo

Vo védè di dzin dà to t’adzè

Betadè ti lou ka din vothron ka,

Nouthra Dona tchyé dè

Bayi dè là Jéju ke l’è din vothron bré

Chopyé chopyé.

Ils vous ont placée sur le passage,

vous voyez des gens de tous âges;

mettez tous leurs cœurs dans votre cœur,

Ô Notre-Dame, de grâce.

Donnez-leur Jésus qui est dans vos bras

S’il vous plaît! S’il vous plaît!

 

Nouthra Dona di Bou, Bènidè no ti dou,

Vouerdadè vo j’infan

Ke van chu lè chindè,

Menadè lè tréti ho lè ou Paradi

Menadè lè tréti ho lè ou Paradi.

Notre-Dame du Bois, bénissez-nous tous deux;

Gardez vos enfants

Qui vont sur les sentiers,

Menez-les tous là-haut, au Paradis! (bis)

 

Vo vèdè to chin ke chè pachè

Chi yadzo pèjan ke no kachè

I djidè no, portadè no chèkoua

Nouthra Dona tchyé dè

Dzoua apri dzoua

Vouerdadè no din vothron ka

chopye chopye.

Vous voyez tout ce qui se passe,

ce fardeau très lourd qui nous meurtrit.

Aidez-vous, portez-nous secours

Ô Notre-Dame, de grâce, jour après jour,

gardez-nous dans votre cœur.

S’il vous plaît! S’il vous plaît!

 

Nouthra Dona di Bou, Bènidè no ti dou,

Vouerdadè vo j’infan

Ke van chu lè chindè,

Menadè lè tréti ho lè ou Paradi

Menadè lè tréti ho lè ou Paradi.

Notre-Dame du Bois, bénissez-nous tous deux;

Gardez vos enfants

Qui vont sur les sentiers,

Menez-les tous là-haut, au Paradis! (bis)

 

Chant de communion

Ave Maria,

Gratia plena, Gratia plena,

Dominus te cum.

Dominus te cum,

Benedicta tu

in mulieribus, in mulieribus.

Et benedictus fructus ventris tui

Jesus Christus.

Sancta Maria, Mater Dei,

Sancta Maria, Mater Dei,

Ora pro nobis,

ora pro nobis, peccatoribus,

nunc et in hora mortis nostrae.

 

Chant final

Nouthra Dona di Maortsè,

Nouthra Dona di Maortsè,

No j’an bin réjon dè no rèfiâ chu vo

Po no j’apoyi din lè crouyo momin;

Pri dè vouthron Fè, vo fô prèyi por no,

Pu no ti vouèrdâ din le bon tsemin.

Nouthra Dona di Maortsè,

Nouthra Dona di Maortsè,

Notre-Dame des Marches (bis)

Nous avons bien raison de compter sur vous,

pour nous appuyer dans les mauvais moments.

près de votre fils, il vous faut prier pour nous,

puis nous tous garder dans le bon chemin.

Notre-Dame des Marches (bis)

 

N’in d’adra prou pa chao Din vouthra tsapalèta,

Di dzin ke lyan préyi, dè hou ke lyan plyo rao

Chu vouthrou bi l’ouchtao vo léchon paocholèta,

Hou kè l’yan dou pochyin i vinyon vo tyirao.

Il y en a déjà beaucoup passé dans votre petite chapelle,

des gens qui y ont prié, de ceux qui y ont pleuré.

Sur votre bel autel, ils ne vous laissent pas seule,

ceux qui ont des soucis, ils viennent vous appeler.

Notre-Dame des Marches (bis)

 

Nouthra Dona di Maortsè,

Nouthra Dona di Maortsè,

 

Kan no fudrè muri lyè vo k’vo fô no prindre,     

No vo j’an tan-è tan de k’vo fô på no j’oublyâ;

Du ink’ pâ tru grantin, léchidè no atindre,

Dèvan le Paradi, chin li no fér’ intrâ!

Quand il faudra mourir, c’est vous qui allez nous prendre.

Nous vous avons tant et tant dit qu’il ne faut pas nous oublier.

D’ici, pas trop longtemps, laissez-nous attendre

devant le paradis sans nous y faire entrer!

 


Réagissez et laissez un commentaire

Votre commentaire a bien été pris en compte !

Il sera publié dans les jours à venir.