Rechercher sur CFRT Productions

Le jour du seigneur

En route vers Chartres. Dans les pas de Charles Péguy

Livre

 

L’avis de Michel Cool

Lire en marchant, vous n’avez jamais essayé ? Voici un livre qui en donne l’envie : « En route vers Chartres. Dans les pas de Charles Péguy ». L’auteur Pierre-Yves Le Priol, avec trois amis, a mis ses pas dans ceux du poète. Son livre est un carnet de route avec de superbes évocations des paysages de Beauce traversés. Mais c’est aussi un pèlerinage dans les œuvres et les écrits de Péguy : cet homme de prière en marche qui voulait ressembler à une cathédrale !

En route vers Chartres. Dans les pas de Charles Péguy, Pierre-Yves Le Priol, Le Passeur.

Présentation de l’éditeur

Le journaliste Pierre-Yves Le Priol a participé à l’ouverture d’un Chemin Charles-Péguy vers Chartres, inspiré de celui que Péguy avait emprunté en 1912 et 1913. Celui-ci était alors allé invoquer Notre-Dame de Chartres. C’est ce pèlerinage effectué un siècle après Péguy, par les sentiers du Hurepoix et les champs de blé beaucerons, qui fait l’objet de ce récit : parcours effectué à pied et avec des amis, dont le petit-fils de l’écrivain lui-même. Au rythme de la marche, l’œuvre de Péguy se révèle aux quatre pèlerins.

« Présentation de la Beauce à Notre-Dame de Chartres » de Charles Péguy

Extrait de Charles Péguy, Œuvres poétiques complètes, La Pléiade, Gallimard.

« Quand nous aurons joué nos derniers personnages,

Quand nous aurons posé la cape et le manteau.

Quand nous aurons jeté le masque et le couteau,

Veuillez vous rappeler nos longs pèlerinages.

 

Quand nous retournerons en cette froide terre.

Ainsi qu’il fut prescrit pour le premier Adam,

Reine de Saint-Chéron, Saint-Arnould et Dourdan,

Veuillez vous rappeler ce chemin solitaire.

 

Quand on nous aura mis dans une étroite fosse,

Quand on aura sur nous dit l’absoute et la messe.

Veuillez vous rappeler, reine de la promesse,

Le long cheminement que nous faisons en Beauce.

 

Quand nous aurons quitté ce sac et cette corde,

Quand nous aurons tremblé nos derniers tremblements.

Quand nous aurons râlé nos derniers raclements,

Veuillez vous rappeler votre miséricorde.

 

Nous ne demandons rien, refuge du pécheur,

Que la dernière place en votre Purgatoire,

Pour pleurer longuement notre tragique histoire.

Et contempler de loin votre jeune splendeur. »

Pour aller plus loin

Un vitrail de Chartres expliqué

En savoir plus +

Chartres : revoir le documentaire « Le palais de Notre Dame »

En savoir plus +

Patrimoine – Découvrez les mystères de la cathédrale de Chartres.

En savoir plus +

Votre commentaire a bien été pris en compte !

Il sera publié dans les jours à venir.