Rechercher sur CFRT Productions

Le jour du seigneur

Matinée oecuménique : Qu’est-ce qu’être chrétien ?

22/01/2017 à 09h30 sur France 2

À l’occasion de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens (18 au 25 janvier), les différents producteurs chrétiens proposent une matinée commune dimanche 22 janvier. À travers plusieurs documentaires et un débat en plateau, ils posent la question : Qu’est-ce qu’être chrétien ?  La Réforme a été une rupture qui a obligé les chrétiens à s’interroger ensemble sur leur identité. Cette émission permettra de mettre un coup de projecteur sur la manière dont le dialogue œcuménique se traduit aujourd’hui.

9h30 – Jésus : Homme et Dieu de Jean-Claude Salou – documentaire de Chrétiens orientaux et Orthodoxie
10h – Une église en partage de Frédéric Jacovlev – Rediffusion du documentaire Kaïros

En Alsace, une cinquantaine d’églises fonctionnent encore sur le modèle des simultanéums, des églises mixtes que se partagent catholiques et protestants. Les uns occupent le choeur, les autres la nef… Une tradition spécifique à l’Alsace et unique en France, qui perdure depuis plusieurs siècles. Même si la cohabitation est parfois difficiles, les initiatives pour réunir les deux communautés sont de plus en plus engagées.

Ce documentaire se penche plus spécifiquement sur trois paroisses alsaciennes dans lesquelles pasteurs et prêtres travaillent main dans la main pour abolir les clivages tout en respectant le culte de chacun.

Les paroisses de Saint-Jean-Le-Vieux, Gunsbach et Dettwiller sont des exemples d’oecuménisme en marche, qui se construit jour après jour pour une église réunie et plus fraternelle.

10h30 – Chrétiens ensemble de Vanessa Roué – documentaire des 4 émissions chrétiennes suivi du plateau œcuménique avec les quatre producteurs chrétiens animé par Christian de Cacqueray

« Père, que tous soient un, comme nous sommes un, afin que le monde croie ». Un appel à l’unité et la communion en écho à cette parole de réconciliation : « L’amour du Christ nous presse », extrait de la deuxième lettre de Paul aux Corinthiens, qui est le fil conducteur de la nouvelle Semaine de prière pour l’unité des Chrétiens 2017.

visuel_unite_2017_definitif_web

Cette édition marque les 500 ans de la Réforme luthérienne, soit la naissance du protestantisme et avec elle les nombreuses controverses théologiques qui ont secoué l’Eglise d’Occident. A l’époque, cette séparation revenait à se demander ce qu’était être chrétien dans le rapport au Christ, à la foi, à l’Eglise.

C’est cette question que le film repose aujourd’hui, en 2017, en France. Une question élargie qui implique désormais catholiques, protestants, orthodoxes et chrétiens orientaux.

Quatre témoins, issus de ces quatre traditions, viennent partager ce que c’est, pour eux, qu’être chrétien, selon leurs propres engagements spirituel, intellectuel, ecclésial et social. Ces quatre chrétiens se connaissent bien : ils oeuvrent ensemble pour l’unité de l’Eglise dans un contexte où l’oecuménisme n’est pas toujours bien perçu ou compris, voire souhaité. Mais dialoguer est-ce renoncer à sa tradition, à sa compréhension de la vérité ? La division est-elle un scandale? Comment se réconcilier? Faut-il provoquer une fraternité radicale ?

11h  Retransmission de la célébration œcuménique

Cette célébration s’inscrit dans la continuité de l’événement historique qui, le 31 octobre dernier, a ébranlé le monde chrétien, lorsque le Pape François et l’évêque Munib Yunan, président de la Fédération luthérienne mondiale, ont commémoré ensemble, dans la cathédrale luthérienne de Lund, en Suède, l’acte fondateur de la Réforme protestante.

À Strasbourg, des chrétiens, catholiques, protestants, anglicans et orthodoxes ont souhaité que la célébration d’ouverture du jubilé des 500 ans de la Réforme protestante, du 6 décembre 2016, s’inscrive dans la démarche de réconciliation vécue à Lund.

Et s’ils ont choisi de vivre ensemble cette « prière commune » en l’Église Saint-Thomas, ce n’est pas non plus un hasard. Le culte chrétien est célébré en ce même lieu depuis le 6ème siècle, lorsque des moines irlandais y ont fondé un monastère sous le patronage de l’apôtre Thomas. Il n’y avait alors qu’une seule Église du Christ.

Le cardinal suisse Mgr Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, était présent et l’homélie a été dite par Mgr Jordy, au nom de Mgr Pontier, président de la Conférence des évêques de France.

Parmi les participants à la célébration :

Christian ALBECKER, Président du Conseil de l’Église protestante unie d’Alsace et de Lorraine ; Mgr Jean-Pierre GRALLET ; Archevêque de Strasbourg ; Pascal HETZEL, Inspecteur ecclésiastique au directoire de l’Église protestante de la Confession d’Augsbourg d’Alsace et de Lorraine ; Marie-Christine MICHAU ; Conseil national de l’Église protestante unie de France ; Marie-Agnès LEHN, Archidiocèse de Strasbourg, Mouvement des Focolari ;  Caroline INGRAND-HOFFET, pasteure, Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine ; Monseigneur Vincent JORDY, Évêque de Saint Claude, Président du Conseil pour l’unité des chrétiens et les relations avec le judaïsme ; Laurent SCHLUMBERGER, pasteur Président de l’Église protestante unie de France ; Père Vasile IORGULESCU, Délégué à l’Assemblée des évêques orthodoxes de France ; Cardinal Kurt KOCH, Président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens ; Christian KRIEGER, pasteur, Président de l’Église protestante réformée d’Alsace et de Lorraine ; Cécile CLÉMENT, Congrégation de l’armée du Salut.

 

 

Textes et chants de la célébration