Rechercher sur CFRT Productions

Le jour du seigneur

Le sacrement des malades

Bonus, Reportage

Vues 141

Philippe, un paroissien de l’église Notre-Dame de l’Assomption de Lambesc, se livre quelques semaines avant de recevoir une nouvelle fois le sacrement des malades. A ses côtés le curé de la paroisse, le père Jean-Luc Michel nous confie la manière dont il vit ce sacrement. Des témoignages émouvants et intimes pour ce dimanche de la santé (dimanche 12 février) où l’Eglise fait le choix de donner une place particulière aux malades et aux personnels de santé.

« Seigneur Jésus, toi qui nous as rachetés, tu viens de visiter tous nos frères et sœurs malades et nous te prions encore : Par la grâce du Saint Esprit, guéris-les de tout mal, pardonne leurs péchés, écarte d’eux tout ce qui les fait souffrir, redonne-leur la santé, afin qu’ils puissent reprendre au milieu de nous les tâches qui les attendent. Toi qui vis pour les siècles des siècles. Amen. » C’est par cette prière que le père Jean-Luc Michel, curé de la paroisse de Lambesc, conclue le rite du sacrement des malades. Quelques rares cas de guérisons physiques ont pu être observés chez des personnes ayant reçu ce sacrement. Mais tous les prêtres que nous avons interrogés, sont unanimes sur les grâces d’apaisement constatées chez les malades et même leurs proches.

« La grâce première de ce sacrement est une grâce de réconfort, de paix et de courage pour vaincre les difficultés propres à l’état de maladie grave ou à la fragilité de la vieillesse. Cette grâce est un don du Saint-Esprit qui renouvelle la confiance et la foi en Dieu et fortifie. » Catéchisme de l’Eglise catholique n°1520.


Réagissez et laissez un commentaire

Votre commentaire a bien été pris en compte !

Il sera publié dans les jours à venir.