Rechercher sur CFRT Productions

Le jour du seigneur

Emilie Tardivel – Portrait et chroniques vidéo

Décryptage

En janvier et février, Le Jour du Seigneur vous proposait 7 matinées thématiques autour des enjeux de la présidentielle. Chaque édition était complétée sur notre site internet par une interview d’Emilie Tardivel, philosophe à l’Institut Catholique de Paris. Pour conclure, cette programmation, c’est son regard que nous sommes allés chercher une nouvelle fois, 15 jours après l’élection présidentielle.

Avant de la retrouvez-la dimanche 21 mai à 11h30 dans Le Jour du Seigneur sur France 2, voici son portrait suivi des chroniques qu’elle a données dans nos 7 émissions.

Portrait d’Emilie Tardivel, maître de conférences en philosophie morale et politique à l’ICP

Regard bleu intense, écoute attentive, Emilie Tardivel est passionnée. À 36 ans, la philosophe réalise tout ce qu’elle aime : « Faire de la recherche, enseigner et commenter l’actualité dans les médias. » Un parcours fulgurant mené à force de travail et de volonté.

Bonne élève, elle entre en classe préparatoire et philosophie à la Sorbonne. Puis elle intègre Sciences Politiques, poussée par ses parents. Elle y acquiert une spécialité en morale et politique, nourrit son goût pour l’actualité et y rédige un D.E.A. [Diplôme d’Etudes Approfondies] sur la pensée féministe. Mais la philosophie reste sa vocation, « une nécessité intérieure ». Elle soutient alors une thèse sur la liberté, tout en créant sa société de conseil.

Dès 2010, Emilie Tardivel est élue maître de conférences à l’Institut catholique de Paris. La recherche l’enthousiasme : « C’est la source vivante de tous nos autres domaines d’intervention, pédagogique, médiatique, éditorial et même administratif. » Comment réussir dans ce métier multiple ? « Beaucoup d’énergie ! Et du courage » sourit-elle. Si elle met un point d’honneur à être la meilleure dans son domaine, elle trouve son ancrage dans sa famille, « lieu de ressourcement où le Christ est présent ». Difficile d’être une bonne mère et épouse sans faire de compromis sur son travail…

Sa devise pourrait être Timshel, terme hébreu transmis par sa mère pour dire « tu peux si tu veux ». Elle tempère : « Ma volonté est mue par une autre volonté, celle du Christ. Comme dit saint Augustin « ’même le mérite est une grâce ». »

Laure Berry, in Le Bulletin du Jour du Seigneur avril-mai 2017

Revoir les  chroniques d’Emilie Tardivel

Dans ses chroniques, elle éclaire d’un point de vue philosophique les thèmes des émissions du Jour du Seigneur « Travail chômage, PMA – GPA, Pauvreté, Laïcité… » diffusées en janvier et février dernier.


Réagissez et laissez un commentaire

Votre commentaire a bien été pris en compte !

Il sera publié dans les jours à venir.