Imprimer les textes

25/12/2006, Messe de la nuit de Noël

Homélie de la messe de Minuit 2006

Avec Marie et Joseph, allons vers Bethléem !!!

Dans nos sociétés actuelles, plusieurs avenues spirituelles s’offrent à nous pour donner un sens à la vie. Parmi ces possibilités subsistent un chemin, qui depuis plus de 2000 ans s’avère l’origine, le pôle central, la raison d’être de millions d’êtres humains: le christianisme. C’est le chemin, la voie empruntée par ceux qui suivent Jésus, le Christ, en s’inspirant de ses paroles, de ses gestes, de sa prière et ce, depuis l’avènement de sa Naissance jusqu’à sa Résurrection. Et en cette nuit de Noël, nous faisons mémoire de Marie et de Joseph qui ont osé emprunter le chemin de la foi et de la confiance en Yahvé en se dirigeant vers Bethléem, lieu divin où Dieu établit son alliance définitive dans notre monde. Avec eux, allons à Bethléem !!

    • CHANT : Allons à Bethléem
      (intro, couplet 1, refrain)
      Couplet 1 :
      Allons à Bethléem où nous convie l’Emmanuel
      Suivons l’étoile du Seigneur qui danse dans le ciel
      Lumière et cris de joie rayonnent d’Israël
      Refrain :
      Ô temps qui nous comble de joie, comble de joie!
      Ô temps qui nous comble de joie!

Un peu partout sur notre terre, se trouve des jeunes et des adultes, de toutes conditions, de toutes langues et de toutes cultures qui mettent leur espérance en Jésus. Il s’inspire de lui pour semer la paix, la joie et l’amour autour d’eux. Et pourquoi donc cette inspiration? C’est parce qu’il y a dans la force extraordinaire de cette naissance, sous les traits d’un enfant, une personne qui a proposé une nouvelle manière d’exister, une nouvelle façon de vivre avec soi-même, avec les autres et avec Dieu.

En fait, Noël symbolise par excellence l’alliance de Dieu parmi nous. Et cette alliance de Dieu avec l’humanité déjoue toutes les catégories conventionnelles. L’originalité de Dieu, c’est d’entrer de manière discrète dans notre monde sous les traits de la fragilité, du dénuement, de l’inconfort et d ’un gîte temporaire. Comme le disait Maurice Zundel, théologien du siècle dernier: « Je crois à la fragilité de Dieu; précisément parce que s’il n’y a rien de plus fort que l’amour, Il n’y a rien de plus fragile »

Jésus nous surprend par cette façon d’entrer dans le monde et il nous étonne par la manière d’en ressortir; le récit de sa naissance et celui de sa Résurrection. Ces deux événements de sa vie sont semblables quant à leur signification; s’Il a besoin de témoins pour continuer sa mission de vie, de paix et d’amour, Marie, Joseph et les bergers représentent les premiers témoins, de la manifestation concrète de Dieu à sa naissance. Quant aux disciples ou apôtres de Jésus, ils deviennent les messagers de cette Bonne Nouvelle qu’est la résurrection. À nous tous, ce soir, de poursuivre cette mission de vie, de paix et d’amour. Soyons fiers d’être témoins, à l’exemple de Marie, Joseph, les bergers, les apôtres.

    • CHANT : MINUIT CHRÉTIEN
      (Intro, 1er couplet, 1er refrain, interlude, 2e couplet, 2e refrain)
      Minuit chrétien, au cœur de notre histoire
      Le fils de Dieu vient renaître chez nous.
      Pour partager les fruits de sa victoire
      Et de son Père annoncer tout l’amour.
      Le monde entier tressaille d’espérance
      En cette nuit qui lui donne un Sauveur.
      Peuple de Dieu!
      Reçois ta délivrance
      Noël, Noël
      Voici le rédempteur
      Noël, Noël
      Voici le rédempteur
      Un nouveau-né, couché dans la mangeoire,
      C’est la nouvelle annoncée aux bergers.
      Les chœurs des cieux, de Dieu chantant la gloire
      Et sur la terre la joie d’être aimé.
      Chantons, joyeux, notre reconnaissance
      Pour cette nuit qui lui donne un Sauveur.
      Peuple debout!
      Chante ta délivrance
      Noël, Noël
      Chantons le rédempteur
      Noël, Noël
      Chantons le rédempteur

Cette Parole de Dieu, ce récit d’Évangile de la naissance de DIEU-PARMI-NOUS, l’EMMANUEL, n’est pas le fait d’un simple souvenir que l’on rappelle tous les ans, ni la mémoire d’un simple événement de l’histoire de la civilisation humaine. Il représente un événement réel de Dieu qui nous invite à réfléchir sur la place qu’on lui fait dans notre vie et la manière dont nous vivons notre vie dans les diverses relations humaines (personnelles et collectives) et notre manière de vivre notre rapport à Dieu.

Voici les souhaits que je formule, au terme de cet entretien, qu’ils puissent s’actualiser, se concrétiser en chacun de vous:

- Vous, parents et grands-parents: que Dieu veille sur vous. Qu’Il vous inspire, à l’exemple de Marie et Joseph, le discernement et l’amour pour devenir chaque jour un peu plus les parents qu’il faut pour vos enfants.

- Vous les jeunes, que la gaieté de Noël s’imprime dans vos êtres, sachant bien que la vie est le plus beau cadeau que Dieu vous donne et le plus important projet qu’il vous confie.

- Vous qui êtes seuls, isolés, dans une chambre d’hôpital, dans un centre ou à la maison; qu’il y ait près de vous, à l’exemple des bergers, des personnes qui prennent l’importance de vous appeler ou de vous visiter.

- Vous qui espérez un monde de paix, d’amour et de justice; croyez toujours que ce rêve peut se bâtir dans les simples et petits gestes quotidiens de tous et chacun.

- Vous tous qui rêvez, espérez ou priez en cette nuit de Noël; sachez que Bethléem, la maison du Pain de Vie, est encore pour des millions de gens sur terre une source de vie. Enfin, croyez que Jésus, le Christ, Pain vivant, s’offre à chacun de vous pour un monde nouveau.

Prédicateur :
Père Normand Bergeron
Références bibliques :
Isaïe 9, 1-6 - Paul 2,11-14 - Luc 2,1-14
Paroisse :
paroisse Saint-Michel
Ville :
Vaudreuil (Québec)

Prédicateur :


Père Normand Bergeron

Prêtre de la paroisse Saint-Michel de Vaudreuil, ville proche de Montréal (au Québec)



Ses homélies :
Nous avons besoin de vous !